Partagez

Humanité, vie, haine et amour !

Aimer, aimer et encore vous aimer
Ne saurais-je qu’aimer, vibrant de tant d’amour ?
Vous qui avez fui vers des rives lointaines,
Vous dont l’horizon déborde de vos haines…

Vous qui m’avez anéantie !
Vous qui m’avez trahie !

Vous qui pleuriez de vos rages
Et de mes impuissances
Vous dont les expirations
N’attendaient que l’absence,

Parfois dans un horrible nuage
De fumées de sarin,
Où des enfants mourants
M’avaient lâché la main !

Oui, l’inhumanité a détruit des lendemains sereins
Oui, l’inhumanité règne là où s’érige la peine
Et où vit la peur… de n’accomplir sa vie !
Par trop de tourments, de haine et de soucis,

Oui, vous m’avez trahie
Oui, vous m’avez abolie !

Je me retrouve inhumaine
À détruire la vie, à cultiver la haine
Dispersant les braises de l’amour !
Aux 4 vents des années et des jours,

Moi, la mer d’humanité !



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 5 votes