Partagez

Humeur corbeau

Je suis d’humeur corbeau
Aux ailes grandes ouvertes
Qui survole ton ventre gonflé
Comme nuit de pleine lune
À l’ombre d’un tableau noir
plein de trop grande munificence

Je suis d’humeur corbeau
Aux yeux grands ouverts
Longe le couloir de la mort
Dans l’enfer de l’attente
Me demandant encore pourquoi
Au prononcé de la sentence

Je suis d’humeur corbeau
Aux serres grandes ouvertes
Qui survole ton ventre ruisselant
Comme rivière au printemps
Berçant un petit ange muet
Gorgé d’un trop grand silence

Je suis d’humeur corbeau
Aux plaies grandes ouvertes
Qui parcours les murs crématoires
Comme une ombre dans la nuit
Déverse sur ta pleine lune
Ses cendres en surabondance

Je suis d’humeur corbeau
Aux plumes toutes couvertes
Sous pluie noire comme l’encre
Qui tombe en rideau de scène
En anticipation d’un dernier souffle
Un arrêt sur image une délivrance

Michel Jetté
image: deviantart



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.33 sur 3 votes