Il pleut

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Pinterest
Share On Reddit
Contact us

La nuit est longue.
Le cœur rempli se réveille
Agité, il a perdu sommeil.
Il lâche errer sa langue.

Cette nuit de novembre
Où il pleut sur les toits,
Il pleut aussi mais sans voix
Dans mon cœur livide et sombre.

En lui coule l’amertume
D’une existence pas commune.
Dormir tel un bohemien sous la lune
Sa préférée coutume !

Mais voilà que les nuages
Et cet interminable orage
L’ont séparé de sa compagne charmante.
Cette blonde rayonnante.

À qui se confiera t’il cette nuit ?
Son volcan de peines s’est réveillé !
Qui soignera son âme rouillée ?
Personne ! …. Il laisse venir l’oubli.

Il attendra sa maitresse.
Entamera sa vie hivernale.
Poèmes, gémissements et râles,
Jusqu’au retour de sa princesse.

Il pleut sur les forêts, sur les plaines.
Sur les âmes tourmentées et sereines.
Sur les terres arides et pleines.
Et il pleut dans mon cœur des peines.

Amazigh Dré. 11/11/2017
Tous droits réservés.


Donnez votre note:
Veuillez vous connecter pour voter: Connexion Facebook  Connexion Email
Note du public :
5.00 sur 3 vote(s)


A découvrir aussi sur le web:

5 commentaires

  1. « Il pleure dans mon coeur comme il pleut sur la ville  »
    On dirait du Verlaine. 5* et merci de m’avoir transporte.
    Stephane

  2. il pleut
    les toits glissent jusqu’au caniveau
    et le poème mouille ses vers
    est-ce pluie est-ce larmes
    il faudra qu’un baiser le sèche

  3. superbe partage merci 5*
    Amitiés poétiques et comme je le fais maintenant quand je commente les poèmes de la Ligue je mets le lien de ma dernière publication sur ma chaîne You Tube où je vous y accueille en toute amitié. N’hésitez pas à liker, commenter, partager ou vous abonner si vous souhaitez me suivre. Merci d’avance de votre visite
    https://youtu.be/i1hECRpIq5Y

Laisser un commentaire

Pour laisser un commentaire vous devez être connecté: