Partagez

Il vit pour toi…

Entend entend, c’est la chamade,
Ecoute écoute, là c’est l’aubade.
Il se réveille, bat, crie, chante sa joie,
Il compose, joue seulement pour toi.

Entend entend, cette cascade,
Ecoute écoute, cette sérénade.
Quelques notes, de beaux arpèges,
Il virevolte, s’énivre sur ce manège.

Entend entend, voici la cavalcade,
Ecoute écoute, c’est la parade.
Il danse, tambourine, fête son roi,
En robe de soie, celle qui flamboie.

Entend entend, vois l’escalade,
Ecoute écoute, cette belle ballade.
Le voilà poète, il t’écrit un florilège,
Pour la sonate, révise son solfège.

Entend entend, ses roucoulades,
Ecoute écoute, la bousculade.
Arlequin ou baladin, il fait son choix,
Puis grand orchestre, son talent déploie.

Entend entend, elle siffle l’estocade,
Ecoute écoute, c’était une embuscade.
Rempli de moi, tu aimes ce sortilège,
Mon coeur ici t’accorde ses privilèges.

Pascale Mège-Monier
Illustration photo internet



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.8 sur 15 votes