Partagez

Il y avait une rue

Jours pires que pires
Délires
Rires couteaux
Et la rue éclatée
Mille morceaux

Jours fracs noirs
Suaires
Et corbillards
Ruisselants de pleurs
Et de fleurs

Jours gavés de sang
Fastes d’horreurs
Et d’hébétude
Entre les larmes
Du soleil

Jours délétères
Nerfs à vif
Je m’en vais
Désespéré
Poème hurlant

note du 5 06 2017 : j’ai remis ce poème à la une pour un hommage à toutes les victimes des attentats.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.85 sur 13 votes