Partagez

Là va mon cœur,
À la fraîcheur des îles perturbées;
Dans mon âme, la terreur,
Aux portes des îles condamnées;
Dans mon cœur, la détresse,
Sur les chemins de l’effroi,
Des îles où la vie se laisse,
Sur le sable du désarroi…

Là va mon cœur,
À la fraîcheur des îles perturbées,
Là va la senteur,
Le parfum des crimes prémédités,
Dans l’océan des poètes,
Les vagues se sont éclatées,
Où les projets ne peuvent plus se réaliser,
Juste des plans sur la comète…

Là va mon cœur,
À la fraîcheur des îles perturbées,
Dans mon âme, la peur,
À la détresse des îles dévastées;
L’eau bleue et le sable fin,
Ne sont plus qu’un seul rêve,
Dans ce monde incertain,
Où reposent à présent les guerriers de la trêve.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.33 sur 3 votes