Partagez

J’ai besoin de toi pour vivre…

Jamais sans toi, non, tu entends jamais !
Affolant, désespérant, je ne peux l’imaginer.
Incertitude entre nous, elle ne peut exister.

Baisers, tes baisers … besoin de rien d’autre.
Evidence elle aussi, et ce mot qui est le nôtre.
Sourire chaque jour à la vie, le mien est à toi.
Omettre de se dire que l’on s’aime, quel effroi !
Infini n’est pas un vain mot, il est dit, c’est ainsi,
Nuage ! Sur le nôtre, on rêve, on s’aime, on écrit.

Désir c’est exquis, délicieux, d’ainsi se sentir.
Envie de caresses, de celles qui donnent plaisir.

Tourments on s’en fiche, on efface, pas de trace.
On est bien, peu importe, nous évitons ce qui agace.
Il suffit d’être artistes et l’amour le peindre en rosace.

Poésie ! Enfin la voilà, sans elle on ne serait pas là.
Oublier, ça jamais, ce jour, sous l’horloge, tes pas.
User, abuser, prendre, ensemble profiter de la vie.
Rester dans ton coeur, là, où tu m’as accueillie.

Valser dans tes bras, oui je veux, ivresse et bonheur.
Impatiente sans toi, trop longues sont les heures.
Variations sur un thème, amour, bohème et poèmes.
Routes et chemins, jusqu’au bout nous marcherons.
Et voilà, tout est dit, que nous emporte ce tourbillon.

Pascale Mège-Monier
Illustration photo internet



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 9 votes