Partagez

Donc Amour, je ne vous ai point quitté,
seul vous semblez, alors que mon cœur vous est laissé
et le vôtre pris avec moi pour m’accompagner,
Comprenez, Poussin, que tout comme vous, je suis lésée..

Ô si cher amant, mon doux poète,
en vérité je suis partie contre mon gré .
Mais chéri, ne croyez-vous pas perdre la tête
lors, mauvaise fortune, c’était que m’en aller !

Affectée, sans vous, de tant de maux,
J’ai besoin pour vivre de votre amour.
Ecrivez-moi plutôt de tendres mots,
Votre « Cœur adoré » est à vous pour toujours.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 9 votes