Partagez

Le jour où j’ai dit « tu m’embêtes »
Je n’ai fait que t’encourager,
Avec toi j’ai perdu la tête
comment ciel est-ce arrivé ?

Lors je te vois, pour me sentir perdue
quel magique fluide dans tes yeux,
Quel secret pouvoir, possèdes-tu
pour tout rendre si merveilleux ?

Comment faire ou ne pas te croire
avec tes mots tendres, si sensuels,
consultant cent fois mon fidèle miroir,
sans cesse me martelant que je suis belle.

Où trouves-tu tant de hardiesse
sur mon joli corps, sans rien laisser,
Partout tes sensuelles caresses
me font mal ou du bien, je ne sais.

Certainement habile magicien
qui sait lire dans les beaux yeux,
mais cela me fait si grand bien,
Je l’avoue enfin, c’est fabuleux.

Avec tes tendres vers, je ne regrette rien,
et être toute à toi est mon seul désir.
Sacré charmant rêveur, devenu mien
qui fait pleurer de joie et parfois souffrir.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.33 sur 12 votes