Partagez

Avec le cœur lourd ce soir
Je m’étends silencieusement dans le noir
Un noir troué de pinceaux visibles à peine
Attendant que le sommeil vienne

J’ai le ventre rempli et l’esprit affamé
Comme un grand vide qui ne peut être comblé
Ô mon Dieu! Comment vais-je pouvoir subsister
A ce spleen qui n’est pas trop loin de s’éclater?

Je ressens un besoin d’amour
Un besoin d’aimer chaque jour
Librement, pleinement sans rien craindre
Sans avoir ma crainte chaque jour à peindre

Je vis un instant d’inquiétude
Mon bonheur perd de l’altitude
Mais qui sait, pour combien de temps
Va-t-il durer sereinement

Je veux bien oublier mes inquiétudes
Je veux retrouver ma béatitude
Bien que parfois rompu de petits doutes
J’espère bien trouver l’amour coûte que coûte!

GRK

Photo: http://pulpfactor.com/photography/7817/photography-by-bertrand-labarre/attachment/spleen-photography-by-bertrand-labarre/



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 4 votes