Partagez

J’ai rêvé d’une fleur,
Déposée sur ton cœur,
Un papillon dansait,
Déployant ses couleurs.

Alors qu’une hirondelle,
Te contait tes printemps,
Caressait de ses ailes,
Ton visage d’enfant.

Une douce musique,
Venue du firmament,
De ton jardin magique,
Te berçait tendrement.

J’ai cru voir un sourire,
Briller comme un diamant,
Sur tes lèvres mutines,
Tes cheveux dans le vent.

Et sur ton cheval blanc,
Traverser les nuages,
Pour atteindre les cieux,
Mais aussi les étoiles,
Dans un monde joyeux.

Repose en paix bel ange,
Ce n’est pas un adieu,
Ce n’est qu’un au revoir…
Mary Galinié.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.43 sur 7 votes