Partagez

Jardin public

Emprisonné dans la ville
Lourdes grilles monumentales
Paradoxe parsemé d’interdits et d’enfants
Foulé par tant de pieds
Sans cesse biné tondu ratissé
Plus gratté qu’une pustule juvénile
Plus arrosé qu’un mariage
Jardiné à en crever
Une nature qui n’a gardé que son décor
Disposé sans ménagement
Entre deux allées
Broderie de fleurs que l’automne efface
Bancs fleuris d’injures
Parfois la pluie comme une offrande
Enfin l’air respire



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 2 votes