Jardin public

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Pinterest
Share On Reddit
Contact us

Jardin public

Emprisonné dans la ville
Lourdes grilles monumentales
Paradoxe parsemé d’interdits et d’enfants
Foulé par tant de pieds
Sans cesse biné tondu ratissé
Plus gratté qu’une pustule juvénile
Plus arrosé qu’un mariage
Jardiné à en crever
Une nature qui n’a gardé que son décor
Disposé sans ménagement
Entre deux allées
Broderie de fleurs que l’automne efface
Bancs fleuris d’injures
Parfois la pluie comme une offrande
Enfin l’air respire


Donnez votre note:
Veuillez vous connecter pour voter: Connexion Facebook  Connexion Email
Note du public :
5.00 sur 2 vote(s)


A découvrir aussi sur le web:

4 commentaires

  1. Merci pour ce beau poème 5*
    Voici le lien de ma dernière publication sur You Tube, un rappel je vous accueille sur ma chaîne où je partage poèmes, nouvelles. Les likes, commentaires, abonnements sont les bienvenus. C’est gratuit. Amitiés poétiques
    https://youtu.be/CVX6JPjznGM

Laisser un commentaire

Pour laisser un commentaire vous devez être connecté: