Partagez

Je lève mon verre !
À la mémoire des beaux jours ;
De la jeunesse et de l’amour ;
À la mémoire des folies ;
Des rêves et du bonheur ;
Ce soir, je lève mon verre !

À ces premiers amours ;
Qui nous planaient dans les airs ;
À ces paniers de fleurs ;
Qu’on étalait par terre ;
Pour nous servir de lit d’amour ;
Ce soir, je lève mon verre !

À la verdure des champs ;
Qui nous accueillait heureux ;
Et aux chants des oiseaux ;
Qui nous accompagnaient ;
À l’éternité des joies de ces jours ;
Ce soir, je lève mon verre !

Aux soirées poétiques ;
À la guitare, à la douce musique ;
Aux veillées étoilées ;
Aux amours déclarés ;
Sans peur et sans détour ;
Ce soir, je lève mon verre !
Aux amours inavoués ;
Qui prospéraient dans le silence,
Aux désirs voués à la réalité des jours ;
Aux rêves perdus sur le sommet des vengeances ;
Ce soir, je lève mon verre !

Aux révoltes dont on était fiers ;
Aux orgueils démesurés ;
Qui nous faisaient faire des erreurs ;
À cette folle jeunesse ;
Qui sans doute réconfortera sans cesse,
Les jours de notre vieillesse ;
Ce soir, je lève mon verre !

Ana Lina
Tous droits réservés.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.3 sur 10 votes