Partagez

I
Je me souviens encore
Du parfum charmant de ton corps
De la douce mélodie de ta voix
Qui tel un déluge me saturait de joie
Je peux encore respirer
L’odeur de ta douce beauté
Gouter la saveur de tes lèvres
Qui jadis me faisait tant gigoter de fièvre
Je sens encore la passion
Rôder autour de mes actions
Un certain sentiment complice
Donnant a mon âme l’illusion d’un délice
II
Je sens se refroidir mon âme
En l’absence de ta flamme
Et le vent de la tristesse
Emporter le doux parfum de mon allégresse
Je sens mon cœur mourir
Privé de ton beau sourire
La couleur de notre amour
S’altérer, malgré nous, malgré tout, pour toujours
Je vois ma vie qui s’en va
S’enfuyant dans l’au-delà
Avec désespoir et chagrin
Pour se créer un meilleur et nouveau destin.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 2 votes