Partagez

Pour te pardonner, il me faudrait du temps
Peut être des mois, peut être des ans
Il faudrais que je m’exile dans ma tour
Parler aux fleurs à qui j’empruntais le parfum
Pour me faire belle, quand tu me faisais la cour…

Pour te pardonner, il me faut revivre, instant par instant
Les peines qui ont secoué mon cœur
Et ce chagrin d’amour
Quand tu es parti, sans me dire adieu, ni au revoir
Sans me prévenir, sans me laisser un brin d’espoir,
Que tu reviendras à moi , un de ces jours…

Pour te pardonner, il faut que je demande pardon
A mes jours, qui étaient si longs
Qui m’enchaînaient à ton amour, sans lendemain…
Et m’emprisonnaient dans ma Tour…

Il faut aussi, que j’interroge
Toutes ces années que j’ai passé seule
Attendant une lettre, un coup de téléphone
Pour me prévenir que tu revenais
Mais tu ne faisais rien ce qui endeuillait mes jours…

Il faut aussi que j’explique à mon errance
Et à ma poignante souffrance, qui entaillaient ma peau
Où seule avec ma solitude
Je vagabondais en cherchant dans chaque regard
Qui chantait l’amour et penser à ton prochain retour …

Pour te pardonner, j’ai dialogué avec mes sentiments
J’ai fait un long discours
Ils ont refusés d’ouvrir le verrou de mon cœur
Et les plaies que tu m’as causées
De ton soi disant amour
Qui a fait couler beaucoup d’encre et a flétri mes ans et mes jours…

Pour savoir aimer, il faut avoir des sentiments riches
Quand l’amour s’invite et te sensibilise
Sache que le verbe, aimer tu ne peux le conjuguer
Son passé n’est pas aussi simple
Et son présent n’est qu’un indicatif
Quand à son futur, il était entre tes mains
Que tu as laissé, tomber, un jour.
Maissa Boutiche, Ain Benian, Alger, Algérie



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 62 votes