Partagez

Les doigts maladroits et fiévreux effleurent la toile,
Subtilité à la gouache d’une découverte tardive,
Teintes en suspension à la dérive du voile
Se libèrent sous la fascination des nuances vives.

La magie des couleurs matinales s’émerveille,
La vie palpite sous la main de l’imaginaire,
L’éclat matinal du paysage se faufile dans le ciel,
Les petits nuages bleus s’étalent dans l’air.

Un parfum d’ambre s’évapore en cascade,
Les pensées assoiffées s’éparpillent au bout de l’émotion,
Un océan rouge déroule le vague à l’âme d’une passade,
Eclabousse le paysage enrubanné par une totale dévotion.

Au bout du spectacle, mes yeux dans les siens
Murmurent sous le drap coquelicot l’impertinence imbibée
De cette toile multicolore aux allures de Martien
Quand la musique n’en finit pas de chanter !

Martine BES
24/05/2017
Illustration Carré d’artistes



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.87 sur 54 votes