Partagez

Je suis la feuille sur laquelle tu écris,
Je suis le stylo que tu tiens dans ta main,
La rancœur que tu peux éprouver,
Je suis le malheur que tu as pu traverser.

Je suis la douceur qui a su t’apaiser,
Je suis le charme auquel tu as succombé,
La chanson que tu as pu chanter,
Je suis la musique qui a pu t’émouvoir

Je suis la mort qui te tourne autour,
Je suis le cri de tes appels au secours,
La lumière d’un paradis rempli de fleurs,
Je suis les larmes qui coulent de tes pleurs

Je suis le parfum que tu portes sur ta peau,
Je suis ta chance de passer au renouveau,
Le message personnel que je te communique,
Je suis le fruit de l’instant magique

Je suis le poème que tu es en train d’écrire,
Que le mensonge a tort de retenir,
Un poème doux et vulgaire à la fois,
Et moi, je suis le fantôme qui te hantera

Je suis la force que tu as dans tes bras,
Je suis l’aile de ton papillon qui te frôle,
L’oiseau qui transporte tes pensées,
Je suis le ciel qui recueille tes prières

Je suis la pluie qui tambourine sur ta fenêtre,
Je suis l’épée qui traverse ton âme,
Le champ de bataille dans lequel tu tombes,
Je suis l’esprit qui, sur toi, veillera…

Je suis tombée dans ton paradis,
Au beau milieu des champs fleuris,
Je suis dans la richesse d’un autre pays;
De topazes et de diamants qui jaillissent,
Je suis le fond des précipices;
Je suis les tremblements qui remuent ciel et terre…

Je suis la tendresse de tes baisers sur mes lèvres,
Sur ta peau, je suis l’ombre de tes promesses;
Dans ton coeur, je suis ta détresse.
Je suis le doute de tes pensées qui te retiennent prisonnier…
Je suis la fougue et le feu de la passion qui t’empoisonne,
Je serai ta chance de survie quand tu n’auras plus d’espoir,
Et que Dieu te pardonne…



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 7 votes