Partagez

Je suis fatigué… Fatigué…

Je me sens au centre d’une tempête.
J’ai beau regarder de tous les côtés.

Rien n’est écrit clairement.

Pas plus le passé qui s’embrouille
comme un ciel couvert de brume
que tout ce qu’il y a devant
s’efface avant d’apparaître.

Sous le souffle de la tempête
qui caresse les plaies.

La pluie lave le péché de l’homme
mais éteint aussi le feu de vie.

Puis le calme berce la mer
dans son berceau bleu
sans écume, sans fin.

Comme l’angoisse de l’enfant
qui se balance dans un long silence
avant de s’endormir.

Bercé par les bras de la nuit
sous le regard éclipse
de l’astre lunaire.

Avec la crainte
de ne plus jamais revoir
le soleil écarlate
lui brûler la peau.

Michel Jetté



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4 sur 4 votes