Partagez

JE SUIS FEMME

Je peux me comparer
Aux vagues d’une marée
Parfois dans mes hauteurs
Ou dans mes profondeurs.

Le froid de mon pays
Qui souvent m’envahit
Détruit toutes les fleurs
Par manque de chaleur.

La force de la mer
Comme celle de nos grand-mères
Des exemples pour nous
Un sujet non tabou.

La faiblesse des fleurs
Comme celle de la douleur
Même bien arrosées
Épuisées, écrasées.

La neige va les couvrir
Difficile à guérir
On parle de mourir
Adieu tous les sourires.

Un instant trop fugace
Non digne de ma race
Car cette beauté présente
Trop vite agonisante.

Parlez-moi de l’amour
Bien vivant chaque jour
J’y puise une force énorme
Cela me tient en forme.

Mon mari tient mon cœur
Et son âme de vainqueur
Fais de lui capitaine
Orientation certaine.

Avec autonomie
Et entourée d’amis
Liberté appréciée
Je suis femme associée.

Louise Hudon, poétesse au Canada
Tous droits réservés
1 octobre 2017



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.9 sur 10 votes