Partagez

Dans le bleu de la nuit se hisse
Jusqu’à l’ivresse
La bohème
De tous les rêves de l’arc-en-ciel

L’encre gris de chine
S’accroche
Aux étoiles filantes

Dans l’immensité des airs
Aux couleurs d’améthyste
Se perdent les nuages cendrés
Tout devient fou

Sous le soleil médusé
S’évapore un parfum délivré
Au-dessus du tourbillon acrobatique
Agité par le cerf -volant éméché

Au vent de la liberté
Le pinceau du ciel
Tatoue dans sa folle ronde
L’essence indélébile
Des vertiges de la vie…

M.B.
27/07/2017



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.96 sur 49 votes