Partagez

JE T’AIME

Qu’il est bon de dire ce mot
En le pensant vraiment
Le dire autant de fois qu’on le ressent

Sans retenue, sans faux semblant
Dans le soupir d’un doux élan

Laisser ce mot sortir du cœur
Comme un oiseau sort de sa cage
Ouvrir son cœur à double page

Et plutôt que de le taire dans un pudique enfermement
Le crier fort comme un dément
Même en pleurant, même en tremblant

A ne jamais prononcer ce mot charmant
Vaut mieux assurément le dire trop souvent

Garder secret au fond de soi ce beau sentiment
Serait pour moi un poids trop pesant

Quelquefois les yeux le disent si fortement
Que le silence pourrait alors devenir suffisant

Et si, dans mes derniers instants,
Le souffle me manquait pour te le dire clairement
Tu l’entendras encore dans mes balbutiements …

Afin que nos braises qui vont s’amenuisant
Rougissent encore quelques instants
Nous éclairant une dernière fois
Dans le jour qui descend …

André Lombard



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 8 votes