Partagez

Je ne peux être ignorante
A la tristesse dans tes yeux bleus
Qui me démange et me consume à petit feu.
Raconte-moi ta peine.
Je suis prête à t’écouter toute la vie
Présente pour toi, pour la vie
Ou si tu veux, abrège-la en deux mots !
Je suis là pour partager le cumule
Afin d’alléger le poids de ta souffrance
Et tes maux.
Si tu peux,
Ne reste pas dans un coin !
Brise s’il te plaît ce silence qui te nuit et me plie en deux !
Regarde dans mes yeux !
Lis-tu cet amour que je te porte
Qui veut te libérer du poids
Dessiner un monde rose rien que pour nous deux ?

Je lis dans tes yeux immenses si bleus
De la peine et de l’impuissance
Pour que le fardeau soit supportable.
Essayons de se le partager pour nous deux !
Ça allégera le poids que tu portes sur le dos
Et dissipera cette souffrance de tes beaux yeux bleus.
Si tu veux

Quelquefois le silence est si bruyant
Que son écho me plonge dans le néant.
Je deviens un oiseau qui veut te porter sur son dos.
Nous s’exilerons sur une ile où tu seras peut être, heureux
Mais mes ailes sont brisées.
Je me sens naine et nulle devant ton regard si beau et bleu.
Mon seul bonheur est de t’aimer et te voir heureux,
Voir la joie valsée dans tes beaux yeux bleus.
J’affronterai le monde bras nus, s’il le faut.

J’écrirai notre amour sur le Mont de mes collines et mes landes.
Et sans attendre
Je t’ouvrirai mes bras et je serai l’amante de tes rêves
Qui enfantera tes rêves beaux et bleus
Maissa Boutiche, Alger, Algérie



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.9 sur 73 votes