Partagez

Comment pourrai-je oublier

celle qui fut le fruit de mes entrailles

cette mère qui aura tant endurée et souffert,par des matins de grisaille

livrant,à chaque instant bataille

pour me protéger.

Comment oublier ce beau visage

qui dans mon coeur, à chaque fois refait surface

à travers des souvenirs, et des images.

Comment ne pas me souvenir

de toutes ces longues années,qu’on aura vécu ensemble

comment ne pas penser,à celle qui fut mon bouclier, et mon ombre

et si je pouvais maman, j’irai à ta rencontre.

Comment oublier ,ces tendres mains,qui m’auront tant bercé, et cajolé

autant de nuits,sans relâche, et sans répit

toi mère, qui fut ma confidente, et mon amie.

Comment ne pas me remémorer

ton regard, et ton sourire

tes gestes, et tes grimaces

pour me divertir,et me faire rire

je ne pourrai tourner la page

sur toi,mère que je n’ai pu empêcher de partir

et qu’à tout prix,j’aurai voulu retenir.

Ce soir sur mon visage, une larme a coulée

je continuerai, à t’aimer maman

au fond de mon coeur, et de mes pensées

tu resteras, mes hivers,et mes printemps

celle qui aura partagée ma vie à chaque instant.

Je t’aime Maman.

Faudel Dani

J

.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5.22 sur 568 votes