Partagez

Je t’aimerai en baisers
Quand les blés deviennent mûrs,
Quand claironne au verger
Le bruit sourd de ton armure,
Quand tous les oiseaux peureux
Lissent leurs plumes fragiles,
Puis dans un vol langoureux
s’éloignent soudain graciles.

Je t’aimerai
Dans un frisson de soie,
A l’aube d’un réveil
Où l’amour se reçoit
en réceptacle vermeil.
Je t’aimerai
Dans l’été finissant,
Entre deux vents gémissants
D’une saison infernale.

Je t’aimerai en douceur.
Quand dans l’automne se colore,
Sous nos vieux pas gémisseurs,
Le chemin d’un nouveau sort .
Quand les arbres dépouillés
De leur altière ramure
Laisseront le sol souillé,
Lesté de leurs fruits trop mûrs.

Je t’aimerai
Dans un délire d’aveu ,
A l’ombre du sommeil ,
Dans les mots je te veux
au creux d’une tendre oreille
Je t’aimerai
Dans l’hiver approchant,
en tant de gestes touchants,
Que tu ne t’en lasseras .



Veuillez noter :

Envoi...
Aucun vote pour l'instant