Partagez

Je te dirai pareil à un lent murmure
que les plus beaux chants sont déchirures.
le temps comme une mémoire oublie
ce qui maintenant nous délie.
je te dirai pour apaiser ta rancœur,
que mes nuits mes jours ont la couleur
d’une femme aux rêves brisés!
mais, comprenne qui pourra, je l’aimais
ce noir jeudi de nos adieux,
aux portes closes deux amoureux,
pire qu’un dernier grand malheur
le feu, dévore mon bonheur!
il reste, simple voile désormais,
plus qu’un aveu, la blessure à jamais!



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.5 sur 2 votes