Partagez

Tu es maline

Bien plus coquine

Que tu le joues

Tu t’effaces et disparais

Je fais la moue

Tes yeux me rient et je m’en vais

De grimaces en taquineries

Nos mains se guettent

De silences en bouderies

Avant de finir le vase en miette

Doigt dessus, doigt dessous

Fâché ! Le mot est lancé !

Que de frivolité pour deux sous

De câlins que j’ai avancés

Il en faut quelques fois bien peu

Pour que tout dérape 

Et cela devient alors trop onéreux

Pour rattraper ce jeu de cape

Alors à bon entendeur, salut !

JT



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
3 sur 2 votes