Partagez

L’amour, la mort !
l’un paraît romantique et l’autre langoureux,
mais tous paraissent comme saisons de la vie.
Souvent on les sous-entend d’un son se rapprochant mais ne sont pas pareils.

Parfois l’amour donne la mort mais l’autre ne le fait pas au retour,
pourquoi ? elle cache en elle une langueur si profonde,
et sombre, son printemps est sans fleurs.
pleurant son joug de peurs et mugissant dans sa peau sans éclat au milieu d’un séjour silencieux.

Elle passe dans une jungle de l’automne sans se couvrir d’honneurs,
et se laisse mourant dans son sortilège.

Seule la joie fait du jour sans nuit et de jour sans ardeurs,
on croit passer dans un vent lointin qui, au ralenti,
souffle avec des brèves amours.
oui, seule la joie est l’amie de l’amour.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 4 votes