Partagez

JOUISSANCE
Cette nuit de décembre
Je n’étais pas de marbre
Tu m’as aimée jusqu’à l’aube
D’un amour tendre et sobre.
Nos cinquante ans
N’ont rien changé
Malgré les ans.
Tu m’as aimée
Comme à vingt ans.
J’ai senti ta jouissance
Ta force et ton aisance.
Ton corps nu
Moi dévêtue
Dans ce grand lit
L’amour …On a réappris !
Je t’ai aimé malgré les ans
A cinquante ans
Comme à vingt ans.
Par tes gestes attendrissants
Mon extase fut époustouflante.
Nos caresses délirantes
Notre orgasme d’amour
En contre jour…
Notre sommeil
Au lever du soleil
Fut sans rêve.
Tels Adam et Eve
A cinquante ans
Comme à vingt ans.

LUCYE RAYE (texte de janvier 2005 revisité ce jour le 9 novembre 2016)



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 16 votes