Partagez

Feuilles d’automne ,
cloches qui résonnent ;
et je frissonne .
Déjà demain ,
jour de Toussaint :
et les cimetières s’habillent ,
de fleurs qui leur donnent vie :
c’est sans doute le moment ,
de penser aux présent :
et de se rappeler ,
tous ceux qui nous ont quitté .
Sous ces pierres froides ,
qui nous regardent ;
tous nos chers disparus ,
qui nous observent depuis les nues :
et qui ce soir vont briller ,
dans ce ciel où l’éternité ;
est faite pour se reposer .
c’est rempli de leurs souvenirs ,
que ce soir dans nos rêves on va s’enfuir ;
juste le temps de s’endormir .

André Aligatorpoète – Pecquet .



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 3 votes