Partagez

Je suis le matin capricieux
Où tous les paysages sont silencieux
Une petite pause à l’abri des regards
Renoncer aux bruits, au tintamarre
Ne par regarder le ciel devenu gris
En oublier la pluie qui tombe sans bruit
Égoïstement s’arrêter au bord du chemin
Pacifier son désarroi et lui tendre la main
Apprendre juste un peu à rester passive
Se laisser doucement aller à la dérive
Ecouter les bruits de son cœur
Ne plus masquer ses peurs
Vider son disque dur, sa mémoire
Ignorer son âme , en renverser les tiroirs
Et s’allonger nue, sans oripeaux dans le noir
00060318-1©2016 CopyrightDepot.com
Sotte, sauté donc si tu l’oses
Ma poésie tome 1
The BookEdition



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.47 sur 17 votes