Partagez

Je suis pleine de joie jusqu’au bout de mes cils,
D’amour édulcoré à la sève de toi ;
Sur ma peau les traces de tes baisers subtils
Laissent le parfum d’un tendre je-ne-sais-quoi.

C’est l’été en hiver jusqu’au fond de ton lit,
Quand nos corps emmêlés inventent des caresses,
Quand nos bouches unies, lianes enchanteresses,
Font un pacte d’amour jusqu’au bout de la nuit.

L’évanouissement de nos joutes nocturnes
Au petit jour naissant ramène la raison.
Dans ces instants de grâce, d’amoureuses fortunes
Au plus doux de tes bras, je bâtis ma maison.

Je suis pleine de toi jusqu’au bout de mes cils…



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
3.5 sur 4 votes