Partagez

Quand je vois l’Afrique, plein dans les yeux,

Sa tristesse  me rend très malheureux,

Son histoire se laisse deviner, 

A  travers  ses  peuples expatriés.


L’Afrique pleure à très chaudes larmes,

Ses malheurs, sa souffrance, désarment.

Son mal vient de l’extérieur et des siens,

Qui ont  gaspillé ou pillé ses biens. 


Une larme coule sur ses joues noires,

Qui trahit, trop bien,  son grand désespoir.

Elle profite mal de ses richesses, 

Qui s’éclipsent  à grande vitesse.


L’Afrique n’est pas dans sa grande forme,

Les causes de son mal sont énormes.

Elle est triste à cause de ses enfants,

Qui  manquent de soins,  d’école et maison.


Ses terres sont riches, elle pauvre,

Ses champs désertés par ses manœuvres,

Ne nourrissent même plus ses  enfants.

Ils  ont abordé meilleurs horizons.      


Ne pleure pas, innocente  Afrique !

Dans ce monde tu n’es pas unique,

D’autres peuples, dans d’autres continents,  

Très malheureux,  sont aussi mécontents.


A.SALEMI Le 11 Février 2018

Tous droits réservés.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.95 sur 1372 votes