Partagez

– L E C R I D E S S E I Z E A N S –

A seize ans, j’ai pris le sentier de la guerre
Et dès la limite du couvre-feu

« A mon ami le chien, mort de m’avoir hurlé
Que tout effet contraire n’est pas traître à la patrie ».

Nordine CHABANE.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 9 votes