Partagez

Ce soir les vagues s’ enchainent
Et trainent l’écume sur un rivage désert
Les pas amoureux manquent au cortège
Le ciel est trop bas et sans couleurs
Et pourtant la légèreté m’imprègne
Le vent souffle et porte l’écho de ta voix
Le sable s’anime et écrit tes paroles
Les coquillages roulent sur les galets
Et encensent mes pensées
Une éclaircie fend le ciel
La lumière jaillit
Tu apparais alors
Toi mon faiseur de rêves
Toi qui dessine mes images
Chante mes louanges
Ravit mes sens
Et comble mes espérances. . .
JT



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 5 votes