Partagez

Là-bas…

Lieu qui a traversé les temps 
Lieu témoin
De bien des présents désormais endormis…
Lieu où passera le temps
Doucement
Paisiblement.
Lieu gardien de tant de secrets
Dans l’oubli jamais tombés,
Toi dernier témoin de tant de destins
Qui ont achevé ici leur chemin,
Je te rejoins maintenant, tu m’ouvres la porte 
Et m’accueilles en ta demeure
Où je serai en harmonie avec mon coeur.
Espace infini qui attend les âmes
Les âmes qui savent
Les âmes qui s’aiment…
Seule je viens à toi
Seule, pour être seule
Pour être bien tout simplement.
Je viens avec moi-même
Vivante dans mes pensées
Les siennes avec les miennes…
Alors si bien entourée chez toi, esseulée, ne serai,
Je viens…
Restant blottie sur son coeur
Et dans la chaleur de ses bras qui m’enlacent,
Ainsi je vivrai…
Je viens là sans tourments 
Dans le silence et le vent,
Dans ta quiétude en l’attendant
Je resterai en espérant…
Seule
Loin de tout
Loin de ce monde où sans lui 
Je ne suis qu’une exilée…
Peu importe quel en sera le temps
Je patiente
Je l’entends
Sa voix m’accompagne
J’écoute ses mots que je sais
Et ceux que je reçois par ses pensées…
Que soufflent les vents d’espoir m’enveloppant
Que passe le temps 
Le bonheur je ressens…
Au milieu de nulle part
Au loin ira mon regard
Un jour il pourra
Un jour il viendra
Un jour il me trouvera …
Des premières lueurs
Jusqu’aux dernières heures,
Je regarderai ce lointain
Jusqu’à cet « enfin »,
Quand vers moi je le verrai s’avancer 
Et que plus rien ne pourra nous séparer…
Déjà je l’aperçois
Déjà je le vois
Je le veux, j’y crois…

Pascale Mège-Monier
Le 22/05/2017
Texte protégé
Illustration photo internet



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.93 sur 15 votes