Partagez

Ô,printemps de la vie
Entends -tu le joli cri
Qui sort de l’âme
De ta belle saison,
Et du coeur, de tes fleurs
Pour égayer les esprits,
Goûter au miel de ta douceur
En floraison !
Douce est ta matinée,
Ta journée à l’arôme lustrée
D’un air satiné
Tel la peau d’un nouveau-né.
Personne ne peut rester,
Insensible à ta beauté,
Loué, glorifié par le poète
Chanté et dorloté,
Tout le monde t’embrasse
Saison d’amour et de grâce
Je t’aime moi aussi !
Med Tarik !

Ta journée à l’arôme lustrée



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 4 votes