Partagez

La Chèvre de Moussu Séguin (suite)

« Tu m’entends bien, Gringoire ! »

Et oui ! Je t’entends bien, bandit !

D’autant que tu t’es bien gardé

De me dire la suite du récit

Que m’a compté tes ménagers.

C’est que le loup, une fois repu,

Est allé voir moussu Séguin.

« Je suis le loup, ça c’est certain.

Pour subsister, j’en suis confus

Je dois manger tout à ma faim.

Et toi, tu lâches dans la nature

Une bonne chevrette pour ma pâture.

Aussi, avant de partir loin,

Car les chasseurs vont pas tarder

A débouler dans les fourrés,

Je veux un conseil te donner

Pour garder tes biquettes au pré,

Heureuses et en sécurité.

Les chèvres veulent gambader au pré

Au gré de l’humeur du moment,

Sans qu’a un pieu être attachées,

Qui gênerait leurs mouvements.

Il faut apprendre la liberté

En même temps que le danger.

Quand elles sauront bien leur leçon,

Lâche la corde et ôte le pieu.

Voilà Séguin ! de quelle façon

Tu peux les garder en ce lieu.

Moussu Séguin en entendant

Cet impudent lui faire leçon,

Le remerciât, bien gentiment.

Puis alla chercher son fusil

Et trucidât ce malappris.

Ce devait être sa façon

A lui, de lui donner raison,

Et rester Maitre en sa Maison.



Veuillez noter :

Envoi...
Aucun vote pour l'instant