Partagez

Aux premiers bourgeons
La maison sur la colline
Ouvre en grand ses fenêtres
La vie s’éveille
La rosée du matin danse
Les merles picorent les graines de bonheur
Le Midi effleure le beau temps
Au milieu des jonquilles
Parmi les herbes folles
La prairie ronronne
Affole l’ébauche de l’aquarelle
Sous l’impatience du pinceau
Tous ces petits brins de vie
S’ébrouent sous le vieux cerisier endormi
De là-haut ma grand-mère
M’envoie un message qui pousse dans le ciel…

M.B.
24/07/2017

Poème dédié à ma grand-mère Pauline
A son amour pour la nature



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.96 sur 47 votes