Partagez

La controverse d’une passion

C’est l’illusion éphémère 

Que portes nos cœurs

Dupés par l’amère 

Déception d’humeur


Un pécher mignon

Aguiché sans vergogne

Un tout petit pardon

Oublié dans ma pogne


La controverse est

Une passion née

Bien vite oubliée

Usée, et délavée


La contrebalance

Sans demi-mesure

L’amour qui perdure

Dans l’obsolescence


Mais qui se contrefiche

De l’air que j’affiche

Surpris par les riches

Vérités qui pleurnichent 


Pourtant je continue

À sécher tes larmes

Épancher tes douleurs

Essuyant d’un revers


Ce ruisseau de pleurs

Répandu sur ton cœur

Méfaits d’un acteur

Jouant avec les erreurs


Vraiment je continuerai

Sans autre contrefaçon

À te délivrer, bien arrimé

À toutes ces malfaçons 


Quand la contre averse

Assainira nos querelles

Ces questions diverses

Se feront si naturelles


Ma foi en toi reviendra

Comme cette soif avide

Alors, il t’appartiendra

De combler nos vides


Nous sommes peut-être

Tels ces jeunes tourtereaux

Qui se contaient fleurette

À l’abri de ces arbrisseaux


Nous sommes aussi

Amoureux, qu’avertis

Initiés à l’aisance 

Aimant à outrance 


La controverse de ma passion

C’est de pousser vers cet excès

Cette facilité liée à l’illusion

Qui est amour ou bien, détesté


Le Verset de la tendre confusion 

C’est Aimer la vie à profusion

Se forcer à construire une union

Sur des bases des désillusions


Je verserais pour contre défense

Une larme restée un trop longtemps

Prisonnière d’un cœur en souffrance

Libérant de force, un vieil ouragan 


Alors une contre averse balaiera

Du revers de ces mille gouttes

La douleur ainsi s’en repentira

Laissant tes maux en déroute


Nos rêves se révéleront plus vrais

S’élèveront, suspendus à l’ivraie

Réveillant des moments plus frais

D’un amour fou, bu d’un seul trait 


Thierry Titiyab Malet (le 8 oct 2018)



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5.07 sur 28 votes