Partagez

Un parisien fauché, fauché comme les blés
C’est quelle couleur, dis ?
C’est gris.

Un parisien stressé, c’est comment en été ?
Ca va, ça vient
Dans les couloirs étroits
Du métro souterrain.

Le cœur n’y est pas,
Ou, sur les murs, collés,
Ou s’affichent, de luxueux soleils
De publicité.

Dans la plus belle ville du monde madame,
La recherche du bonheur
Se paye, hélas, c’est là le drame,
D’une somme de petits malheurs.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.83 sur 6 votes