Partagez

La dame du parc, un peu osée
Montrait ses fesses
Au milieu de l’eau, campée
Fière, espérait elle caresses ?

Un photographe passa, guilleret
Pour prendre photo du frémis de l’eau
Et compter les raies
Du soleil au travers chênes et bouleaux.

Contournant le lac et suivant ses escapades
Elle lui montra ses seins
Mais que faites vous là, dit il, sur l’estrade
A bomber seins et cambrer reins ?

A genoux dit elle, le soleil j’implore
Car les branches des arbres me chatouillent,
Et de leurs feuilles d’or
Trempées, je rouille.

Et je fais fuir canards et cygnes
Comptant sur mon fessier se reposer
Ils redécollent se faisant signe
Sans remarquer mes courbes galbées.

Alors je reste immobile
Fixée au milieu du lac
Côté face ou côté pile
Pour affoler l’objectif des photographes insomniaques.

PJ – 24/09/2017 LDP 32



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 15 votes