Partagez

Je vous ai rencontré au détour d’un sentier,
par un mois de février très ensoleillé.
Votre silhouette, aux allures rouillées,
Est des plus charmante
Je vous ai trouvé ravissante,
Silencieuse
Et radieuse
Dans le jardin de Fontfroide.
Passer près de vous a été comme une histoire,
Parée de pensées champêtres,
Aux sources du terroir,
entourée d’hêtres.
Votre fer signe la terre,
Donnant à votre robe mille rayons,
Entre ombre et lumière,
des racines au plus profond.
Gente demoiselle,
vous êtes unique, belle
Et fière
Et si vivante au gré des vents.

PJ – 19/06/17 LDP 8



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 7 votes