Partagez

La dernière raison

Au détour d’un chemin tu dois tendre la main,
À tous les êtres humains qui recherchent la paix.
Tu déposeras les armes devant les cimetières.
À la mémoire des morts, tu déposeras les armes
Devant tous les sépulcres, et les lieux du culte.
C’est le tout puissant qui éclaire ces endroits.

Autour de ces principes, le monde peut s’unir.
Il est d’ailleurs uni sur les principes de base
Mais qu’il oublie facilement ou qu’il tente d’ignorer.
La raison de l’oubli c’est la course au trésor.
Le temps devient très court à ce genre de chercheur.

Dans la recherche même, le temps passe très vite
On avance dans l’oubli, sans se rendre compte.
Des distances parcourues, et lorsque en fin de compte.
se révèle le trouvé, on provoque la ruée.

Les monnaies s’affolent, ils galopent, l’or monte,
Tout le monde veut vendre, tout le monde veut acheter
L’inflation et le chômage augmentent.
Alors seule solution, les marchands de canons,
Vendent des armes au pays qui guerroient.

La carte au trésor c’est cela le phénomène.

Il y a des charlatans qui vendent des copies.
Ils dessinent pour vous l’Ile de la tortue,
Aux caraïbes place forte de tous les flibustiers.
Les pirates existent encore aujourd’hui,
Sous d’autres formes, d’autres acabits.
Le phénomène soit disant civilisées.
Se produit encore pour de nouvelles courses

Et pour de nouveaux crédits.
Il y a beaucoup de filiales et toutes ces filières.
Font beaucoup de bruit avec la publicité
Ils proposent des filons qui mènent au paradis
Or il faut être mort pour y accéder.

Au plus hésitant, on offre des garanties.
Un contrat rédigé pour chaque récalcitrant.
Il préserve et indique ce qu’il y a à gagner.
Le paradis commence par empêcher de penser.
L’escroc est là il vous aide à signer.

Ce monde en proie au marasme total,
Suprême désarroi, recours à l’armement.
Chaque pays opte pour la militarisation rapide.
Pour être hais ou pour plaire,
La guerre pour faire parler ou faire taire
Dans les cieux, sur terre et sur mer

Au risque de tout faire péter avec le nucléaire.
Le savoir-faire, disent t’ils : c’est faire et laisser braire !
Parce que eux se terre dans des abris sous terre.
Nordine CHABANE.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 4 votes