Partagez

L’amour tout ébahi cherche ses aventures et l’ensemble chemine plus loin vers l’intérieur

Dans ta tête furieuse relève le défi immense et solitaire les astres ont resurgi s’acharnent rivalisent s’épuisent

L’amour dans sa lucarne rêve son fier matin quelques fois il s’irise fluorescent et humide

Il pâlit il trépigne il s’aiguise enfin

Il souffle et se relève face à son destin

Il s’éclate à se perdre  se retrouve forci s’illumine se tord se redresse transi

Que l’amour te réveille qu’il t’appelle te plie

Que tu te perdes aussi au tréfonds de moi même

Que tu éclates tous tes neurones perchés

Que ta sève insolente frissonne veloutée

Que tu craques pour moi

Que le temps effacé remonte à l’envers de notre cher passé

Que la fièvre te saoule et avec volupté je frémirai sur toi ma brise de baisers



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 13 votes