Partagez

Dans ce pays, on cultivait la fleur magique,

Était-elle au Sao- Rico  ou sur un autre continent?

Un savant, penché sur la planisphère géopolitique,

Enivré  par le violent parfum d’un songe permanent,

Un savant, portant finement breloques et chapeau,

Cacochyme, d’humeur vagabonde, trop mal aimé

Par ses pairs de l’académie des marchands de pipeau

Cria « voila l’île qui semble un volcanconsumée!

Je suis un génie, donnez-moi cent coups de bâtons

Si je me trompe! A cheval, mes grands confesseurs

Je vois cette île, comme un ange aux ailes de coton,

Peuplée d’anachroniques oiseaux au bec jouisseur!

Mes amis, l’immortalité abolit toute providence,

Qui la possède, sera le maître, l’égal des dieux! »

Quand tant d’esprits,  tombent dans la démence,

Gardons-nous des lendemains qu’on croit radieux!



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 3 votes