Partagez

Sur la place publique, on l’appelait souvent l’artiste

et pourtant, ce n’était qu’une fleuriste

parfois rêveuse, au regard nostalgique.

Elle était là, tous les matins,à la première heure

pour vendre ses fleurs,en n’y- mettant tout son coeur

à travers ses mots, plein de tendresse.

Elle devait avoir trente-cinq-ans

certainement rongée, par la vie,et ces tourments.

Elle aura connue des vertes,et des pas mûres

face à son présent qui dure.

Ses mots sortaient comme par enchantement de son coeur

« achetez mes roses, et mes muguets »

criait-elle à bon entendeur

une simple fleuriste

une artiste qui semblait nous offrir un peu de bonheur.

Elle semblait souvent égarée

à travers son regard et ses gestes

une rêveuse, tendresse et douceur

qui était là même les jours de fêtes.

« Allez mesdames et messieurs »

achetez mes roses et mes muguets »

elle répétait ces mots tous les jours

avec tendresse, sagesse,et amour.

Une artiste, pourtant ce n’était qu’une simple fleuriste

au regard  rêveur et nostalgique.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5.21 sur 1497 votes