Partagez

Sur la frontière…….

Le réel impalpable….

Et les autres refusent de voir

En applaudissant à l’espoir

Perdu   entre  les vagues

……… du sang écroulées

Sur la frontière …..  J’ai trouvé  des  gens

Petits et grands……aussi   multi couleurs…..

Sur le fil  barbelé….. des  restes…..

De la chemise noire de mon amant

Il  est parti…..ça  fait  longtemps

M’a promis de revenir…….

Sur la frontière le fil est mouillé

Par les larmes….. de plusieurs  inconnus….. perdus

La  paix  brisée…..entrain de  secouer…..

Me  dit-il……… il y’a des livres……

Témoignages …….inondés …..Tremblants

Bourrés de sacrifices…….et des martyrs

À  travers  les  époques…….

Les  déchets  des  négociations……

Barbares des  humains……

Sur la frontière ……j’ai trouvé des  plumes…..

Des  pauvres  pigeons……

Les pigeons  de mon cartier  ignorants……

La loi qui dit « non »……la loi  de  fusil…..

Sur leurs  ailes il y’a du sang…..

Le pigeon  reste  bouche-bé….

Sous le choc……. il est muet

Un choc motel……a épuisé

 Ses efforts…..sur  la frontière il  est tombé

 

Sur le barbelé  de la frontière……

 J’ai trouvé des mots…..

Bien écrits……. Des  sages  personnes….

Qui ont traversés  a l’autre monde….

Ne laissant  que  les cadavres…..

Sur le  siège  gris  piquant …..

Pour  nous  dire  que  la  frontière….….

C’est l’idée d’un malin…..

Fondateur de pays  des riches…..

Et les curies pourles discriminants…..l

Sans oublier un grandpalais d’injustice…..

La frontière,  n’est qu’un duel non déclaré…..

Les escrimes  ne  se  connaissent pas….

Les spectateurs n’ont pas reçu d’invitation

Les  forts  tiennentles files……

Pour faire le  mauvais combat….

Qui montre  la valeur de chaqu’un….

Et trace la différence……sanstenir compte….

Ni au dégât …….ni à la victime……

Les pauvres  plantent  pleurent le jour…..

Et essuyant  les yeux la nuit……

Le nectar de leur  fleur…..

C’est un  grand  secret……

Que le hasard  a oublié de cacher…….

Par KHADIJA ELBAHAR

LE 14/10/2018

Les droits sont resérvés



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 7 votes