Partagez

La joie de vivre ça te rend ivre
ça te délivre de tes soucis
Quand tu es sens dessus dessous
Et que tu n’en vois plus le bout
Après avoir eu ta sentence
C’est sûr elle est ta délivrance
Malgré toutes les apparences
Même quand elle est en toi la souffrance
Tu la trouves dans les yeux qui brillent
Ce sont ceux de ta petite fille
La chaleur des bras de ton homme
Ya vraiment pas mieux en somme
Et puis les jappements de ton chien
qui te réveillent tous les matins
quand tu te promènes avec lui
tu vois c’est là le paradis
Il y a les arbres, les feuilles, les fleurs
Remplis de parfums, de senteurs
Le pin
La résine
Le pain
Les tartines
Rosée du matin
Baisers et câlins



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.86 sur 7 votes