Partagez

Je suis las de voir des choses qui me révoltent
Je suis las de voir agir ces gens désinvoltes
Et j’attends que chacun, de sa semence, récolte
Les fruits qui en naissent, pour tous ces gens incultes,
Qui vivent de disputes, de bagarres et d’insultes
Sans prendre garde aux choses qui en résultent.

Las de voir les voisins, et surtout les voisines
Se disputer pour rien et se faisant coquines
Ameutant l’entourage pour des futilités
Créant la discorde en toute impunité.

Las de voir aussi les frères et les sœurs,
Devenus héritiers et durcissant leur cœur
Pour la seule question concernant l’héritage
La raison s’estompe et deviendra volage.

Las de voir les amis oublier l’amitié
Cette dure séparation invoque la pitié
Dès lors que les portes se retrouvent fermées
La graine de la discorde ayant été semée.

Las de voir les gens qui ne se connaissent guère
Se faire face soudain et déclarer la guerre
Quand Dieu a décidé que la fraternité
Régirait décemment toute la communauté.

Las de voir les enfants orphelins de leur père
Et surtout devenir orphelin de leur mère
Sachant que tous les deux ont chacun leur valeur
Quand la mère présente réchauffe tous les cœurs.

Las de voir les gens en multitude
Faire face au conjoint et vivre la solitude
Quand le juge aura décidé de rompre
Les liens que certains réussissent à corrompre.

Las de voir partir tous ces gens honorables
Et rester bien vivants ces autres exécrables
Quand, pour le bien du monde, il faut l’unicité
L’on s’arroge d’exiler l’idée de société.

Las de voir ces gens user de religion
Et, dans leurs intérêts, prêcher à l’occasion
L’amour de Dieu, objet de leur mission
Quand la haine est le but de toutes leurs actions.

Je suis las d’être las et bien sûr moralement
Mon corps est, lui-même, déjà las physiquement.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.25 sur 4 votes