Partagez

Elle était là, debout, au milieu de nulle part,
Regardant l’horizon qui fuyait au lointain,
Repensant à hier, à ce dernier départ,
À la lettre d’adieu qu’elle serrait dans sa main.

Une larme coula sur le bout de papier,
Elle venait de le lire une nouvelle fois,
Adieu à cet amour qui la faisait pleurer,
L’amour est comme ça, il fait souffrir parfois.

Elle était là, debout, au milieu de sa vie,
Elle lâcha cette lettre aux caresses du vent,
La lettre s’envola d’une grâce infinie,
Et puis elle disparut, sans faire de sentiment.

Elle resta là, debout, à regarder au loin,
Imaginant la lettre aux caprices du vent,
Rêvant que cet adieu, au détour d’un chemin,
Allait le retrouver, pour lui dire son tourment.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.9 sur 10 votes